Les courtiers immobiliers vs l'information autrement, l'extrêmedroitisation et le risque des pompiers LGBTQ

Les courtiers immobiliers vs l'information autrement, l'extrêmedroitisation et le risque des pompiers LGBTQ

Bienvenue à Tourniquet, la référence en matière de totalitarisme. Si vous n’êtes pas encore abonné à cette infolettre, suffit de cliquer sur ce bouton:


#bêtisier 2023

Pour ceux que ça intéresse, mon bêtisier de fin d’année (qui sera diffusé le 31 décembre à midi sur ICI Première) est prêt. Mine de rien, ce sera la 8e édition. Et mine de rien, je trouve que la société n’évolue pas vite. Ça m’a fait du bien d’en parler.


#courtiers

J’ai été un peu pris cette semaine par cette histoire de courtier immobilier mis en examen par l’Organisme d’autoréglementation du courtage immobilier du Québec (OACIQ) parce qu’il ferait honte à la profession (genre). Semble-t-il que ce soit de ma faute parce que j’avais désigné le type comme pire personne de la journée il y a quelques semaines. Le texte de La Presse est assez explicite: Une émission de radio a fait déclencher l’enquête.

C’est la porte-parole de l’OACIQ, Me Caroline Champagne_, _vice-présidente encadrement, qui a été interpellée par un segment de l’émission La journée (est encore jeune) diffusée le 21 novembre dernier à la radio de Radio-Canada. Le courtier Mathieu Arseneault y était présenté comme « la pire personne de la journée » par le chroniqueur Olivier Niquet. Elle en a parlé à la syndique adjointe de l’OACIQ, Julie Gagnon, qui a démarré son enquête le 23 novembre.

L’information autrement, des fois ça fait bouger les choses.

J’avais justement donné une conférence devant les membres de l’OACIQ en octobre et elle a aussi été évoquée dans l’enquête:

La syndique adjointe a aussi présenté une sélection de commentaires négatifs sur les réseaux sociaux suscités par les vidéos, une demande d’assistance, une entrevue téléphonique d’un intervenant d’organisme communautaire offusqué, une parodie de l’humoriste Julien Lacroix et un extrait d’une conférence d’humeur du chroniqueur Olivier Niquet devant des centaines de courtiers immobiliers au Rendez-vous de l’OACIQ en octobre dernier.

Je ne suis pas certain d’aimer être cité dans la même phrase que Julien Lacroix et je ne sais pas trop ce qu’est une conférence d’humeur, mais j’avais juste évoqué le courtier en question. C’était une conférence légère (d’accord, d’humeur) sur l’influence qu’aura l’intelligence artificielle sur le métier de courtier. J’avais dit qu’éventuellement, l’IA pourrait se charger de s’assurer que les transactions immobilières sont légitimes et que j’étais désolé pour les courtiers louches, même si je sais qu’il n’y en a pas dans la salle puisque je n’ai pas vu d’hélicoptère dans le stationnement. M. Arseneault possède un hélicoptère et aime bien s’en vanter. D’ailleurs, je vous invite à aller voir ses vidéos. C’est assez fascinant.

Et en passant, si vous voulez que je vous présente une conférence d’humeur, contactez moi.

Ce que j’ai compris, c’est que le fait d’en parler dans un média grand public avait donné plus de légitimité à l’OACIQ pour mener son enquête. Pourtant, notre émission n’a pas autant de visibilité que M. Arseneault sur les réseaux sociaux. Il a presque 300 000 abonnés et des millions de visionnements. J’ai même découvert que mes enfants le connaissaient, lorsque nous en avons parlé au souper. Nous sommes à une époque où la mesure de l’influence est floue.

Je dois dire que je n’aime pas trop être le centre d’attention comme ça. Et je l’ai été pas pire, puisque c’était le texte le plus lu ce jour-là.

Dans ta face, Patrick Lagacé!

Surtout, ce n’est pas dans ce but que je fais mes chroniques. J’essaie de sensibiliser les gens aux récits médiatiques, à la rhétorique des discours publics, à l’influence des médias généralistes et sociaux, et au langage de la politique (tabarouette, j’ai plus d’ambition que je ne le pensais). Bon, d’accord, mon but premier est de faire rire. Mais je ne veux pas les faire taire. Dans le meilleur des mondes, je voudrais que le public comprenne qu’ils nuisent au tissu social et arrête de leur donner de l’attention. Je sais, je rêve en couleur.


#extremedroitisation

J’ai aussi été un peu sur la sellette suite à notre passage à Tout le monde en parle. On y a fait jouer un bout d’une de mes chroniques où je me moquais de Mathieu Bock-Côté qui invitait les gens à cesser d’attribuer des étiquettes. Il n’aime pas que des gens qualifient sa pensée d’extrême droite. Il en a d’ailleurs parlé dans le balado de Stéphan Bureau.

On pourrait remplacer « extrême-droite » par « woke » et il décrirait exactement ce qu’il fait: répéter sans cesse que tout est woke.

De plus, je ne suis pas certain que l’on puisse dire comme il le fait que l’idéologie dominante est « l’idéologie diversitaire ». M. Bock-Côté est l’un des commentateurs les plus visibles de nos médias. Il est aussi sur CNews, cette chaîne assez louche d’ailleurs. Il travaille pour Quebecor dont les chroniqueurs les plus prolifiques font de la critique des wokes un fonds de commerce. Les partis plus ouverts à la diversité comme QS et le PLQ vivotent dans les sondages. Partout dans le monde, la droite populiste est en essor. Je trouve ça un peu stretché d’identifier une idéologie dominante comme ça.

Pour Bock-Côté, ce totalitarisme diversitaire mènera à notre perte. Dans une émission française, une chercheuse rappelait que

« Mettre au même niveau wokisme et totalitarisme, en faisant fi de l’histoire du totalitarisme, de ses victimes, c’est du négationnisme. »

Il a bien beau préciser que c’est un totalitarisme « sans le goulag », c’est un drôle d’amalgame. Mathieu Bock-Côté dit souvent qu’on perd le sens des mots, et il en est bien la preuve.


#plogues


#suffrage universel

Il y a des choses qui font bien plus peur que les wokes. Par exemple, la dérive républicaine aux États-Unis. Je suis tombé sur la vidéo de ce monsieur qui dit qu’il faudrait bien enlever le droit de vote des femmes.

@davidwontshutup#JasonWhitlock is ready to defend the period of time before women could vote. He’s ready to return to the days when men voted for their household. And using the #Bible as the reason why it makes sense 🤦🏻‍♂️ More examples of #christiannationalism and #misogyny being the core values of the #Republican party…and women vote Republican? Someone make it make sense!?! #womenssuffrage #voteblue #turningpoint

Tiktok failed to load.

Enable 3rd party cookies or use another browser

Le chroniqueur controversé a déclaré à la foule en Arizona qu’il « défendrait la vie avant le suffrage (des femmes) », alors qu’un foyer « n’avait besoin » que d’une voix parce que l’Amérique appréciait « l’ordre naturel » qui dit : « L’homme sert Dieu et la femme suit l’homme ». Whitlock a affirmé plus tôt cette année qu’il n’avait jamais voté de sa vie, mais que l’inculpation de l’ancien président Donald Trump avait fait de lui un « MAGA hardcore ».

Whitlock, si je me fie à Wikipédia, est un animateur de radio très fan de Trump. Il y a comme une parole libérée qui m’inquiète.


#pompiers lgbtq

Dans le même genre, on a Alexa Lavoie, la « journaliste » québécoise de Rebel News qui a peur que des pompiers dont le camion arbore un drapeau arc-en-ciel ne soient pas capables d’éteindre les incendies.

Maudite idéologie diversitaire qui pense que les personnes homosexuelles sont assez viriles pour éteindre des feux.


#parti vert

Pendant ce temps, un parti plus progressiste comme le Parti vert du Québec est en décrépitude, comme l’a fait remarquer un militant sur Twitter.

Le chef a vraiment tout bousillé. Ses opinions pro-russes n’ont pas dû aider…


#noël

Mais c’est le temps des fêtes, il faut garder le sourire. Ça vient avec un nouvel épisode des Pires moments de l’histoire de Charles Beauchesne, en plus, disponible en exclusivité dans le Micromag d’URBANIA.

Je vous souhaite donc un très joyeux Noël (la preuve qu’on a encore le droit de le dire) et je vous retrouve sans doute quelque part d’ici 2024 pour vous offrir mon palmarès des chansons de l’année et pour vous gosser avec la diffusion de mon Bêtisier 2023…


#musique

Comme chaque année, l’étiquette Slam Disques sort une compilation de reprises. Ici on a une version un peu punk rock de L’Amérique pleure des Cowboys Fringants.


#citations

🔈 Arnaud Gascon-Nadon, à propos d’Équiterre qui veut nuire à l’Alberta

Quand on parle d’apocalyptique climatique, on parle de morts, on parle de vouloir sauver la population, vouloir sauver la planète et ci et ça, toujours basé sur des estimations, sur le futur et ci et ça. Ce que Danielle Smith dit, finalement, c’est: Oui, mais si tu mets un cap des émissions en Alberta, là, tout le monde va mourir ici.

🔈 Anne-France Goldwater, à propos des cerfs de Longueuil

Les tribunaux disent, dans la mesure où la ville nous dit qu’il s’agit de nuisances, ils peuvent faire comme bon leur semble. You know, c’est comme on dit par rapport au Parti républicain aux États-Unis. Parfois, le but de la chose, c’est la cruauté.

🔈 Yves-François Blanchet, à propos de Trudeau et Poilievre

J’ai pas de préférence. T’as le choix entre te faire mordre par une tarentule ou un serpent à sonnette, ben, choisis.

🔈 Justin Trudeau, qui change de sujet

– Est-ce que le premier ministre va finalement renverser ses politiques inflationnistes qui ont doublé le coût de logement pour les Canadiens?
– Monsieur le président, pendant que le chef conservateur faisait la fête la semaine passée, les Canadiens se sont vus servir des McCroquettes froides.

🔈 Pierre Paul-Hus, qui tente une équivalence

Le déclin de nos forces armées, l’état de… je veux dire, on préfère faire des politiques, je vais le dire, de mettre des tampons dans les toilettes des hommes au lieu d’avoir des équipements et des soldats prêts au combat.

🔈 Monique Jérôme-Forget, inquiète pour les bébés

Faut pas tuer le bébé avec l’eau de la baignoire là.

🔈 Gilles Proulx, à propos des cerfs de Longueuil

– L’administration municipale de Longueuil ne vous impressionne pas?
– Non, des épais, des épais. […] Comment on va rétablir le problème alors qu’on a écouté mille et une suggestions, mais l’administration des épais, des idiots, ce sont des épais à la ville de Longueuil.

🔈 Romain Gagnon, inquiet

– Il y a des gais, d’ailleurs, qui sont un peu réticents à l’idéologie de genre parce qu’ils disent peut-être qu’un petit gars, il est attiré vers un autre petit gars, il va se dire « ben je dois être une femme ». Si je suis attiré vers un homme, alors que non, il n’est pas une femme, y’est rien que gai.
– Au fond, l’identité de genre, c’est rendu le nouveau visage de l’homophobie.

🔈 Reynald Duberger, à propos de la Chine et ses centrales au charbon

L’Inde et les autres pays sous-développés, ils veulent imiter la Chine à l’heure actuelle. Donc, ils veulent ouvrir de plus en plus de mines de charbon et donc de centrales thermiques au charbon. Et si on les force à diminuer leurs émissions de CO2, c’est comme si on voulait tuer leurs enfants. Je pèse mes mots quand je dis ça.

🔈 Maxime Bernier, inquiet pour ses tomates

Le CO2 n’est pas un polluant, ce n’est pas le pollution. Le CO2 est un gaz essentiel pour la vie. C’est ce que j’émets et que tu émets actuellement lorsqu’on se parle. Donc plus qu’il y a de CO2, plus que la planète devient verte. Les serres au Québec, ils produisent de belles tomates et pour ce faire bien ils injectent du CO2 dans leurs serres puisque c’est de la nourriture pour les plantes.