Le climat chez Guzzo, l'armée en talons hauts et la pourriture de Rotten Tomatoes

Le climat chez Guzzo, l'armée en talons hauts et la pourriture de Rotten Tomatoes

D’abord une excellente nouvelle: Substack a décidé de traduire son interface. Un pop-up (ou plutôt cette fenêtre surgissante) est apparu en me connectant aujourd’hui pour me l’annoncer. Une très bonne chose parce qu’il y avait encore plusieurs sections qui n’étaient pas traduites et ça rebutait bien des gens (dont moi). Je ne sais pas à quelle vitesse ça se fera, mais il y a de l’espoir.


#louis t

J’ai trouvé intéressante l’entrevue de Louis T à Dans les médias où il est question du fait qu’il avait été flushé de l’émission Le monde à l’envers parce qu’il avait fait une blague sur TVA Sports. Un jour je raconterai aux abonnés payants de cette infolettre (maudit système à deux vitesses) pourquoi j’ai été flushé de La semaine des 4 Julie (c’est pas de la faute à Julie). En attendant, mes autres secrets de coulisses sont ici:

Trêve de plogues, Louis T explique dans son entrevue que son passage au Monde a l’envers lui a permis de discuter avec Richard Martineau et qu’au-delà de leurs différends, c’est ce genre de discussion qui peut faire avancer les choses. Justement, j’ai fait un face-à-face avec M. Martineau au théâtre l’autre jour. J’aurais dû en profiter pour devenir son ami...


#complot chez guzzo

Ça m’a fait penser à ce texte d’Isabelle Hachey dans La Presse qui a assisté au débat sur le climat organisé par les productions France-Québec de l’adepte des théories du complot et semi-conseiller d’Éric Duhaime, Samuel Grenier. Ça se passait dans un cinéma Guzzo et mettait en vedette des têtes d’affiche de Libre Média:

« Pendant cinq heures, dans cette salle de cinéma, on a eu droit à une version hallucinée du fameux Lâchez-moi avec les GES ! Le réchauffement est une « imposture sans nom », s’est emporté un panéliste particulièrement crinqué. Un « climato-scientifique » autoproclamé nous a conseillé d’oublier ça, l’idée de réduire nos émissions de CO2, puisque ces émissions n’ont rien à voir avec le réchauffement, même qu’elles contribuent au « reverdissement de la planète ». Tout ça, et bien d’autres inepties, pour 91,23 $ le billet. Une aubaine ! »

Un seul vrai scientifique était sur place pour répondre aux inepties des charlatans du climat, le professeur Philippe Gachon qui s’est expliqué ainsi: « Il refusait d’abandonner la tribune aux négationnistes. Il estimait que s’il réussissait à convaincre une seule personne dans cette salle de cinéma, il n’aurait pas perdu son temps. » Peut-être en effet que ça aura au moins servi à ça. Ceci dit, toute l’opération reste une façon de faire de l’argent en plumant les pauvres gens. À 91$ le billet, ça fait beaucoup d’argent dans les poches des organisateurs qui se foutent pas mal de ce que leur public en retire intellectuellement.

Tant qu’il y aura une cause sur le dos de laquelle faire de l’argent, ils seront au rendez-vous.


#questions biaisées

Pendant le congrès du Parti conservateur du Canada cette fin de semaine, Jérôme Blanchet-Gravel, qui n’a pas eu de mal à obtenir une accréditation contrairement à d’autres médias, a demandé à un ancien militaire conservateur sur place de lui confirmer que notre armée canadienne faisait rire d’elle par les Chinois et les Russes à cause de sa tolérance envers la communauté LGBTQ et son acception du port de souliers à talons hauts (il semble s’être mêlé avec les ministres). Une question avec la réponse dedans, comme on dit dans le milieu du sport. Réponse du militaire conservateur: pantoute. Joanne Marcotte, porte-étendard de la droite pas très subtile était pourtant ravie de cette entrevue.

Bizarrement, elle avait aussi tweeté quelques heures plus tôt que Patrice Roy était biaisé dans cette entrevue avec un économiste.

Comment Patrice Roy aurait tenté de contredire Poilievre? En posant cette question: « On entend souvent que les dépenses publiques augmentent l’inflation, vrai ou faux? ». Ah bon.


#section commentaire

C’est souvent cette minorité bruyante qui monopolise le débat. Justement, un média du Minnesota a décidé de fermer sa section commentaires parce que « Seulement 20 personnes avaient écrit 55% des 19 000 commentaires sur le site. Seulement 50 personnes étaient responsables de 77% des commentaires. » rapporte Jeff Yates des Décrypteurs. Les gens qui prennent la peine de commenter ne sont pas nombreux, il faut toujours garder ça en tête.


#rotten tomatoes

Justement, à propos de l’intelligence collective, il semble que le site de compilation de critiques de films Rotten Tomatoes soit de plus en plus pourri:

« Malgré l'importance de la réputation de Rotten Tomatoes, cela vaut la peine de le rappeler : les mathématiques derrière ne tiennent pas la route. Les scores sont calculés en classant chaque avis comme positif ou négatif, puis en divisant le nombre de positifs par le total. C'est tout. Chaque critique a le même poids, qu'elle soit publiée dans un grand journal ou dans une infolettre comptant une douzaine d'abonnés. Si une critique est à cheval entre positive et négative, tant pis. [...]

Il n’y a pas non plus de prise en compte du niveau d’enthousiasme – aucune tentative de faire la distinction entre les critiques extrêmement positives (ou négatives) et légèrement positives. Cela signifie qu’un film peut obtenir un score parfait de 100 avec juste des notes de passage. « Autrefois, si un film indépendant obtenait toutes les critiques trois étoiles, c'était comme le baiser de la mort », explique le publiciste n°2. « Mais avec Rotten Tomatoes, si vous obtenez toutes les critiques trois étoiles, c'est fantastique. » Un autre problème – et là où il peut y avoir supercherie – ​​est que les moyennes de Rotten Tomatoes sont publiées après qu'un film n'a reçu qu'une poignée de critiques, parfois seulement cinq, même si ces critiques peuvent constituer un échantillon non représentatif. »

Je vous suggère plutôt de lire les critiques de films dans nos médias ou bien d’écouter notre nouveau Ciné-club à La journée.


#tournoi de golf

Je suis bien excité par le retour du hockey. Le tournoi de golf de Canadien, le tournoi des recrues, le camp d’entraînement. Petit texte dans l’infolettre du Sportnographe:

Le mot en P
Hier avait lieu le tournoi de golf de Canadien, ce moment de l’année où on analyse beaucoup trop ce que disent les joueurs et pas assez leur comportement sur un terrain de golf. Ça, c’est qui nous intéresse. Pas d’apprendre que les dirigeants trouvent que leur équipe est en progression. Parce que ça, on le sait déjà.

#en images

Encore de belles images cette semaine. D’abord, cette alerte de QUB radio qui devrait interpeller les amateurs de vapoteuses.

Bon à savoir.

Ensuite, ce très beau travail immortalisé par Evelyne Audet sur le boulevard Henri-Bourassa. Très champion!

Et enfin, cette image qui nous donne l’impression que Winnipeg a déménagé sur la frontière des États-Unis.


#en vrac

😐 La page Wikipédia des conceptions erronées que l’on entend souvent. Par exemple, ça n’arrive presque jamais que les criminels noient leurs victimes en coulant leurs pieds dans le béton.

📺 Le journaliste Steve Faguy de The Gazette propose 10 façons d’aider l’industrie des médias: 10 ways the government can help the news industry without just giving them money

🏒 Martin Leclerc explique comment RDS a bien fait de ne pas surenchérir pour les droits de la LNH et comment TVA Sports pourrait survivre.

🛻 Est-ce que votre char transmet des informations personnelles à son fabricant? Plus que vous pensez selon Mozilla.

🧜🏼‍♀️ Le Occupation Double nouveau serait pas mal intéressant selon Lucie Piqueur. Eh ben!


#musique

Je me suis découvert une nouvelle passion pour les disques vinyle. Cette semaine, je me suis acheté un album des Donnas.


#citations

🔈 François Legault, amateur de Labatt Bleue

Je sais que les syndicats comme la FIQ veulent de la Labatt Bleue pour tout le monde, le mur à mur, la même augmentation.

🔈 Pierre Poilievre, qui est deçu qu’Yves-François Blanchet ne soit pas allé en Espagne en canot

Que fait Monsieur Blanchet? Il est en Espagne. Ils se battent pour la souveraineté de Catalogne, de Catalogne. Et comment il est allé, est-ce que c’était un canot? Non, il brûle le pétrole, hein!

🔈 Alexa Lavoie, à propos du totalitarisme de Justin Trudeau

Ça fait quoi, sept ans qu’on est sous un gouvernement Trudeau? Un gouvernement qui est totalitaire. Gouvernement où c’qu’on n’a pas le choix de se plier à ce qu’ils veulent. […] Plus tu restreins les droits des gens et les libertés, qu’est-ce que ça donne? Ça fait un renversement inverse.

🔈 Cory Albert, à propos de l’inutilité de l’école

Pourquoi est-ce que tu devrais acheter ma formation à 5000$ plutôt que d’aller à l’école? Aller à l’école, ça va te coûter 3 ans de ta vie. On parle d’université ici. En passant le temps, c’est ce qui a le plus précieux. Tu viens de perdre 3 ans à l’école. Peut-être que mixer les deux, ça pourrait être bien, mais si tu vas à l’école juste parce que tes parents veulent que tu ailles à l’école, je m’excuse là, mais tu perds ton temps.

🔈 Dominic Maurais, à propos de la mairesse de Gatineau

Moi je pense qu’on est en présence d’une freak, là. Carrément.

🔈 Dominic Maurais, qui imite Bruno Marchand

– Je me souviens pas d’avoir entendu un politicien faire une gaffe de cette ampleur là.
– C’est une énorme gaffe.
– Souhaiter la non élection du gars qui va être PM du Canada.
– Avec toutes sortes de sparages pis gagagagougougouggagaga, roouuuuu, moi je suis fâché, moi je suis fâché, gagagougougougougaga. Moi qui pensait que la ricaneuse c’était la pire de la gang. Je pense qu’on a trouvé chaussure à notre pied. Mais ç’a pas de bon sens là. Mais ç’a pas de bon sens là.

🔈 Mario Dumont, à propos des critiques envers les VUS

La personne qui a ça, c’est un putois de la société.

🔈 Robert Poëti, à propos d’une éventuelle taxe sur les VUS

Produire des vélos, produire des souliers de course, produire des vêtements aussi, ça a un impact environnemental, alors je veux juste qu’on balance un petit peu la chose. Moi, quand j’ai parlé avec les gens d’Équiterre, j’ai dit, là, il y a les VUS, il y a des automobiles électriques, vous devez être content? Ben non, on m’a dit non parce qu’on les trouve trop gros. Alors là là on s’en va où tantôt, ça va être la couleur, je veux dire, je veux juste être honnête avec vous là.

#plogues