La cupidité s'infiltre partout

L’expertise en polyvalence, l’enseignement efficace (et payant), le chaos montréalais, le blanchiment d’argent médiatique, et l’infiltration des grands médias par les théoriciens du complot.

La cupidité s'infiltre partout
Bienvenue sur Tourniquet, l’infolettre d’Olivier Niquet sur la bêtise médiatique et politicienne, l’urbanisme et sur la Place Versailles.

Au menu de l’édition 127:

Abonnez-vous si ça vous dit, c’est gratuit.

J’ai continué cette semaine à bizouner en dilettante sur la nouvelle plateforme que j'utilise pour cette infolettre. Je commence à être assez satisfait de la nouvelle allure de mon infolettre quotidienne Tourniquet Express. Abonnez-vous, si c'est pas fait.

Expertise

Je reçois presque quotidiennement des courriels ou messages privés de représentants de compagnies qui me disent qu’ils pourraient m’offrir de l’argent pour promouvoir des produits ou m’aider à obtenir plus d’abonnés. J’ai résisté à la tentation jusqu’à maintenant, mais j’avoue que ce message m’a presque fait flancher:

« J'ai été impressionné par votre expertise en polyvalence. »

Ma bio sur Instagram va comme suit: « Expert en polyvalence ». Une petite blague pour dire que je connais beaucoup de choses, mais rien en profondeur. Cette personne s’est donc dit: je vais le complimenter sur son expertise en rien. Bravo.

Gamique à la TÉLUQ

Je ne suis entre autres pas un expert en éducation. Par contre, j’ai été interpellé par cette histoire autour de la petite business de certains profs en éducation qui financent leurs recherches par l’entremise des Commissions scolaires à qui ils revendent ensuite leurs services.

« Avec des documents obtenus en vertu de demandes d'accès à l'information, Le Devoir a pu établir que le Groupe Proxima a conclu des contrats avec plus de la moitié des CSS francophones du Québec depuis 2013. L'entreprise vend des journées de formation sur diverses méthodes de gestion de classe, dont le soutien au comportement positif (SCP), une composante de « l'enseignement efficace » qui vise à diminuer les écarts de comportement chez les élèves. En parallèle, depuis 2012-2013, la totalité de la recherche menée par M. Bissonnette est financée à même les budgets des CSS. Ceux-ci signent des contrats avec la TELUQ afin que M. Bissonnette implante le SCP dans leurs écoles pour ensuite en évaluer la pertinence. »

C’est comme une boucle infinie.

En plus, l’enseignement explicite ou efficace, c’est pas mal l’enseignement comme dans le temps. C’est ce que prône une petite gang dont fait partie Normand Baillargeon, ancien professeur et chroniqueur éducation dans Le Devoir. M. Baillargeon dont les tweets nous font des fois nous demander s’il a oublié avoir écrit un « Petit cours d’autodéfense intellectuelle ». Il cite régulièrement M. Bissonnette plutôt que les experts en éducation qui pensent autrement. Les méthodes qu’ils proposent ont fait le succès de ceux qui en font la promotion, mais laissent beaucoup de petits élèves de côté.

L’enfer canadien

J’écoute beaucoup de médias ou de politiciens conservateurs, populistes, réactionnaires (ou toutes ces réponses) pour mon travail. Mon stoïcisme légendaire me permet de survivre à tout ça, mais je me dis souvent que quelqu’un qui consomme ce genre d’information (et désinformation) au quotidien doit avoir une vision du monde très sombre. Une vision qui les poussera à faire confiance à ceux qui leur offrent des solutions simples. C’est ce monde que tente de peindre Pierre Poilievre au quotidien.

« Montréal est dans un état de chaos, de criminalité, de drogue et de désordre ». Voyons. Quiconque habite Montréal sait que ça ne ressemble pas à cet enfer. Je dis pas qu’il n’y a pas de problèmes, mais si c’était à ce point le chaos, je porterais un gilet pare-balle quand je vais au dépanneur. Mais je suppose que ça fait peur à des gens qui ne vivent pas cette réalité.

Blanchiment médiatique

Le Epoch Times, ce média américain qualifié d’extrême droite et régulièrement cité par nos champions de la liberté locaux, vient d’être accusé de blanchiment d’argent:

La société de médias d'extrême droite Epoch Times était au centre d'une escroquerie frauduleuse de blanchiment d'argent et de cryptomonnaie impliquant des dizaines de millions de dollars, a annoncé lundi le ministère de la Justice en annonçant l'inculpation de son directeur financier Bill Guan.

Pendant un certain temps, Epoch Times participait au financement de la campagne de Donald Trump, selon l’article. Quand je dis que les populistes médiatiques font principalement ça pour le cash, on dirait qu’Epoch Times a décidé de pousser ça encore plus loin.

Olivier de Senailhac

Petit retour sur ce que je disais la semaine dernière à propos du complotisme qui était devenu « commercial ». Je donnais l’exemple de Samuel Grenier qui est allé à l’émission de Richard Martineau. Ses disciples les plus intenses l’ont critiqué, ce qui a mené à M. Grenier à les traiter « d’ostie d’arriérés », entre autres.

Les prétendus défenseurs du peuple méprisent souvent le peuple.

Pour ajouter une pierre à ce constat (est-ce qu’on peut ajouter des pierres à un constat?), une vidéo a fait jaser sur les réseaux sociaux. Elle met encore en vedette M. Grenier, mais aussi Olivier de Senailhac, l’un des fondateurs de la Fondation pour la défense des droits et libertés du peuple de Stéphane Blais, ce comptable sauté su’l crinque.

0:00
/2:17
« Ce que je fais dans l'ombre, c'est d'essayer d'entrer, d'infiltrer ces réseaux-là. Parce que j'ai une mission, un objectif, c'est de faire passer le plus possible de gens dans des médias où ils ne passeront jamais. Je vous donne un exemple, la semaine prochaine, je vais faire passer Xavier Moreau, pour ceux qui le connaissent de Stratpol, qu'on a fait venir pour une conférence, chez Martineau. Mais ça, c'est une grande victoire. Quand vous arrivez à faire entrer des gens comme ça, dans des médias comme ça, même si vous ne l'aimez pas, même s'il a dit des grosses conneries, c'est pas grave. Servez-vous d'eux comme eux se servent de nous. »

Il dit « s’occuper » de Stéphan Bureau et tenter de placer ses gens un peu partout. Il prétend aussi qu’il a Dominic Maurais de Radio X à sa botte et que Tout le monde en parle l’a contacté pour recevoir de ses poulains en septembre. On dirait presque un complot.

Bon, je n’ai pas vu la discussion au complet et il est fort possible que le gars soit un peu mythomane ou veuille se donner de l’importance. Par contre je ne doute pas vraiment que ce soit une stratégie de ces réseaux-là d’infiltrer les médias traditionnels. Dans tous les cas, il y aurait sûrement une enquête à faire là-dessus...

TVA et Trump

Ce n’est pas étonnant que les médias s’en fassent passer une de temps en temps, considérant qu’ils ont cru à cette vidéo truquée.

La fin de la Place Versailles

La Place Versailles sera démolie (mais pas vraiment) pour laisser place à un nouveau projet. Hugo Meunier y est allé en excursion:

« Mais bon, le centre d'achat de l'Est, construit en 1963, va quand même subir un moyen facelift. On nous promet même une nouvelle ère, sorte de Madrid 2.0 du commerce au détail, qui prendra à terme la forme d'un parc immobilier de 5000 logements, incluant des tours allant jusqu'à 25 étages avec une vue imprenable sur le pont-tunnel Louis-Hippolyte, un hôtel, de la verdure et -- oui -- encore des commerces. »
Démolition de la Place Versailles : chronique d’une mort annoncée (d’avance) - URBANIA
« Pis l’centre d’achat y va passer un mauvais quart d’heure, ah ah ah ah! »

J’ai la toune de la pub des années 90 dans la tête en boucle depuis que j’ai lu cette nouvelle.

Musique

Voici de la meilleure musique pour faire passer le tout. Je n’avais jamais entendu Félix Dyotte. C’est fort sympathique.