Jean Lapierre, à propos des pauvres automobilistes

Jean Lapierre, à propos des pauvres automobilistes
Zéro considération pour les automobilistes qui payent comme des chiens sales pis à la fin là, au fond, on se fait mépriser.