Éric Duhaime, à propos des changements climatiques

Éric Duhaime, à propos des changements climatiques
Alors j’ai marqué sur Facebook: Une militante frigorifiée, avec sa tuque, ses mitaines, son foulard, j’aurais pu écrire sa guedille au nez, son gros manteau d'hiver et ses bottes qui marchait avec sa pancarte, NON au réchauffement climatique, en plein mois d’avril. L’enverdeuse ne se rendait pas compte du paradoxe.