Denis Gravel, à propos des radios

Denis Gravel, à propos des radios
La seule façon de garder un microphone ouvert à Québec, dans le milieu compétitif dans lequel on est, c’est d’avoir le discours que les gens ont le goût d’entendre.